Voir la Corruption de l 'Alimentation

Constater les effets après l’expérimentation

Lors de l’étape précédente qui invitait à Retrouver la Clarté, nous étions conviés à faire revenir dans notre assiette les aliments en adéquation avec le corps humain tel qu’il est pensé.

La grande majorité d’entre eux ne se trouvent pas dans les allées du supermarché où sont prônées la rentabilité et la profitabilité des nombreuses industries impliquées. Même les fruits et légumes sont contaminés par cet état d’esprit qui vise à nous donner ce que nous avons tendance à réclamer : plus de choix au prix le moins cher. C’est donc notre directe responsabilité aussi.

Confier son alimentation à un supermarché, c’est confier sa santé à l’industrie et au profit.

Pour y arriver, tous les procédés sont employés. Pesticides, hormones, additifs de synthèse, même ceux reconnus comme cancérigènes, seront utilisés, car ils sont autorisés à petites doses pour aider à concilier avec la rentabilité exigée par l’économie de marché. Dans ces allées se joue un jeu dangereux où la société cherche à trouver un équilibre entre la satisfaction des entreprises et celle des consommateurs, tout en espérant que cela n’affectera pas trop la santé de ceux, petits ou grands, qui vont ingérer tous ces produits.

Le constat est celui que l’on observe aujourd’hui : cancers, diabètes, maladies cardiovasculaires, nerveuses et dégénératives. Inutile d’espérer passer au travers des mailles du filet aujourd’hui. Tant que l’alimentation est liée à ces produits industrialisés, dénaturés, pollués, et modifiés par la science de l’Homme, il y a forcément désormais des conséquences sur le corps et sur l’esprit.

Humain, si tu as honnêtement et pleinement expérimenté Le Pas de l’Alimentation de l’étape précédente pendant une durée significative, tu ressens et comprends maintenant la différence.

Aide complémentaire au livre « ESPÈCE D’ABRUTIS ou le Réveil de l’Humanité » :

 

Il est possible de continuer d’argumenter pendant des années sur ce sujet, ou bien de se mettre à véritablement essayer de s’alimenter de ce qu’il y a de plus naturel pour la santé humaine. On peut choisir de parler plus que d’agir, et ainsi d’encourager la confusion semée par l’industrie agroalimentaire et ses publicités, ... ou l’on peut vérifier par soi-même, et ainsi exprimer ce que l’on ressent personnellement.

 

Il est compréhensible d’avoir du mal à abandonner tous ces choix d’aliments industriels proposés, tous dix fois plus sucrés et salés qu’ils ne l’étaient le siècle passé. Cela doit néanmoins permettre d’observer que nous avons finalement, et par conséquent, le même comportement que n’importe quel drogué.

Et pour cause, il est prouvé que nombre d’éléments concentrés dans nos aliments stimulent les mêmes zones du cerveau que celles d’un « camé ». Ils en stimulent même bien plus, et encore plus intensément, comme les études qui l’ont démontré pour le sucre blanc.

 

Il n’y a pas d’autre choix que de se sevrer.

L’expérience de ceux et celles qui sont passés par là montre que plus brutal est le sevrage, plus difficile est la transition vers un retour à une alimentation saine et nutritive. Changer trop violemment (à moins que cela vienne d’une forte motivation profonde ou d’une urgence médicale), provoquera assurément des rechutes et des excès. Mieux vaut donc procéder tranquillement, à un pas à la fois, mais un pas franc !

 

La motivation, vous pouvez la trouver en cessant déjà de vous rendre dans les grandes surfaces et sous les enseignes de supermarchés.

Vous avez sans doute constaté qu’ont fleuri ces dernières années de nouvelles enseignes totalement dédiées à l’agriculture biologique. Là où, il y a 10 ans, il n’était pas possible de s’y rendre pour faire toutes ses courses de la semaine, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ils disposent de tous les produits dont on peut avoir besoin pour s’alimenter et pour nourrir toute sa famille.

 

Faites l’essai ! Cherchez le magasin bio le plus proche de chez vous (il y en a forcément un) et lancez-vous !

Faites l’expérience de vous alimenter de ce qui y est proposé, et qui vous plait, et comparez avec les autres aliments de supermarché que vous mangiez habituellement.

Une démarche honnête devrait révéler plusieurs choses :

 

1 — Les fruits et les légumes ont étrangement un tout autre aspect que ceux proposés en supermarché. Ils ont poussé naturellement, sans engrais issus de la pétrochimie, sans pesticides, sans modification génétique pour garantir leur apparence nette et identique... Ils ont été cultivés au rythme de la Nature. Ils ont donc eu une croissance naturelle, leur laissant le temps de pleinement développer leurs fibres, leurs vitamines, leurs nutriments.

 

2 — Les fruits, légumes, ou autres produits proposés ont nettement plus de gout. Laisser le fruit ou le légume pousser naturellement, c’est avoir dans ses ingrédients toute la saveur proposée par la Nature. Cette Nature qui a déjà tout prévu ! Elle conçoit tout pour aguicher les êtres vivants qui sont censés se nourrir de ses fruits et légumes. C’est le cas de l’espèce humaine comme longuement développé dans le livre. La seule difficulté que l’on peut rencontrer est que nous sommes tellement habitués à manger les produits industrialisés de supermarché, que le sel ou les sucres employés à outrance nous ont fait oublier les vraies saveurs simples de la Nature. Les producteurs bios en sont bien conscients. Ils savent aussi à quel point cet excès est nocif pour la santé, donc, dans les produits finis, ils auront tendance à saler/sucrer juste ce qu’il faut. On peut donc avoir tendance à trouver ces aliments trop peu salés ou sucrés au début, d’où la nécessité d’expérimenter suffisamment de temps. Le corps et ses papilles vont petit à petit s’affiner à nouveau. Les cellules vont sortir de l’addiction aux sels et aux nombreuses formes de sucres ou d’exhausteurs de gout ajoutés. L’esprit sera sans doute le dernier à lutter contre cette addiction aux ultra-sensations provoquées par l’industrialisation. Soyez patients, conscients de ses fluctuations, et continuez à expérimenter jusqu’au bout.

 

3 — En expérimentant une nourriture biologique et saine, en abandonnant progressivement aussi toute viande animale (oui, c’est le plus dur au début), vous constaterez que votre digestion se fait bien plus légèrement. Elle n’est plus aussi consommatrice d’énergie. Vous retrouvez ainsi une plus grande légèreté au quotidien et une meilleure vitalité puisque votre corps est mieux nourri d’une plus grande quantité de nutriments tout en dépensant bien moins de son énergie pour digérer ces aliments difficiles qui demandaient tant d’acidité et d’énergie.

 

4 — Les fruits, légumes, ou produits biologiques associés sont bien plus denses en nourriture ! Vous atteindrez donc bien plus rapidement la sensation de satiété au fur et à mesure que votre corps s’alimentera de toute cette qualité. À ceux et celles qui emploient comme argument que « le bio, c’est bien gentil, mais c’est plus cher ! », je dis : oui ! C’est le prix retrouvé de la qualité. Je dis aussi d’essayer sur une durée suffisante pour l’affirmer, car vous pourriez être surpris. En effet, étant bien mieux nourris, vous atteignez bien plus vite la sensation de satiété. Vous n’avez plus besoin des mêmes quantités pour vous sentir nourri. Vous dépensez moins d’argent par conséquent. Sans oublier que l’expérimentation de santé et vitalité dans laquelle vous êtes engagés demande de laisser de côté la viande et les produits animaliers dérivés, qui sont assurément bien plus chers que des produits essentiellement végétaux. Vous économiserez ou, au pire, si comme moi vous êtes gourmands, vous compenserez le prix un peu plus élevé du bio par l’abandon des produits chers qui nuisaient qui plus est à votre santé jusqu’ici. Le cout de la transition est donc relativement neutre (en particulier une fois que l’on parvient à « Voir le Besoin Émotionnel Caché »).

 

5 — Au fil des semaines ou des mois de cette expérimentation personnelle, surtout si elle est bien combinée avec suffisamment de pratique physique comme celle conseillée, vous comprendrez que l’Humanité en soit venue un jour à dire : « Tu es ce que tu manges ! ». Vous retrouverez progressivement une indescriptible élévation de la santé du corps et, plus étonnamment, de l’esprit aussi. Corps et Esprit sont indissociables. L’un influe constamment sur l’autre, et inversement. Ils sont une seule et même entité liée. Vous réaliserez qu’il existe bel et bien un état supérieur de santé et de vitalité par rapport à celui qui nous faisait dire « je vais bien ». Vous vous sentirez bien mieux que « bien » ! Vous sentirez que chacune de vos cellules se purifie en profondeur et retrouve tous les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Vous vous retrouverez petit à petit comme dans votre corps d’enfant avant qu’il ne soit alourdi pour toute la toxicité ingérée jusqu’ici.

 

6 — En poursuivant l’expérience des mois durant, vous observerez que vous êtes bien moins fragile qu’auparavant, et cela, physiquement et psychologiquement. Plus visible, vous constaterez que vous passez au travers des habituels cycles saisonniers de maladies. En restaurant la qualité de son alimentation par de tels aliments naturels, très facilement assimilés par le corps sans qu’il n’ait à constamment gérer la toxicité, vous restaurez aussi votre immunité naturelle. Elle est redevenue très efficace et puissante pour mieux gérer les corps étrangers, qu’ils soient d’origine virale, bactérienne ou autre. La qualité de votre alimentation est étroitement liée à la qualité de votre système immunitaire et de sa réponse. Vous constaterez à quel point tout est lié.

 

Il est sincèrement possible de continuer la liste des effets que vous pouvez attendre d’une telle expérimentation.

C’est seulement ainsi que vous comprendrez et que vous serez en mesure de Voir la Corruption de l’Alimentation. Une alimentation en laquelle vous croyiez jusqu’ici, et que vous souhaiterez ensuite naturellement abandonner au fil du temps, car, une fois que l’on a gouté à la qualité issue de la vraie nutrition, rares sont ceux qui désirent consciemment revenir en arrière.

 

Enfin et surtout : Amusez-vous et régalez-vous ! L’alimentation biologique végétarienne a de quoi satisfaire pleinement les appétits les plus gourmands. Exit la culpabilité de manger tout ce qu’on savait intuitivement mauvais pour soi. Vous invitez à présent la qualité dans votre assiette. Celle que votre corps et votre esprit réclamaient pour accéder à tout le potentiel dont vous disposez !

 

 

– Deux applications qui méritent de vous accompagner pendant vos courses pour mieux Voir la Corruption et prendre de meilleures décisions : Kwalito et Buycott

– Le meilleur site que je connaisse pour s’inspirer et mieux expérimenter : Végémiam.

 

 

Voyez-vous maintenant les effets d’une telle libération après suffisamment d’expérimentation ?

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.