Créer l 'Environnement Favorable

L’influence des relations et des objets

Comme cela a été en partie abordé lors de l’étape invitant à Cultiver la Santé, développer et cultiver un environnement sain génère toujours plus de qualité dans les moindres aspects de son existence qui n’en finit alors plus de se transformer positivement.

Au cours de cette nouvelle étape du livre, est expliquée en particulier la nécessité de procéder à un examen approfondi de tout ce qui peut nous entourer.

Notre environnement est principalement composé de personnes et d’objets en plus ou moins grandes quantités. Il y en a qui contribuent à la qualité de notre existence, d’autres qui y nuisent plus ou moins profondément, et d’autres encore qui nous laissent indifférents.

Dans tous les cas, force est de constater que chaque relation que nous entretenons avec une personne ou un objet de notre environnement a une influence.

Les objets sont généralement nombreux, à tel point que nous ne nous rendons pas compte à quel point ils viennent encombrer notre existence, tant physiquement que psychologiquement.

Chaque objet possédé vient également occuper subrepticement une place dans un coin de notre subconscient. Qu’il soit bien visible ou rangé au grenier, il rejoint l’ensemble de nos possessions, et participe insidieusement aux peurs de perdre ce que nous possédons. Qui plus est, chaque objet contribue activement ou non à notre inspiration. Quant aux relations entretenues avec les personnes de notre environnement, certaines ont tendance à encourager le fil de notre existence, d’autres à plutôt miner nos projets. Entre les deux extrémités se dissimule tout un spectre d’influences positives ou négatives envers ce que nous souhaitons créer. Il convient de procéder pour les deux à un minutieux examen de leur influence.

Extrait du livre "ESPÈCE D'ABRUTIS ou le Réveil de l'Humanité" :

*** L’objectif ultime ? ***

Vous aimez les défis ? Vous avez gouté au bonheur de vivre une vie dans un environnement simple et désormais épuré ?

Vous demandez-vous s’il n’y aurait pas encore une étape pour aller plus loin dans ce sentiment de légèreté que vous ressentez à présent, et qui mènerait vers une vie toujours plus épanouie, simple, et sobre ?

Vous avez tout à fait raison ! :-)

Fondamentalement, l’esprit humain n’est pas plus prévu pour cumuler des possessions, que ne l’est l’esprit des autres êtres vivants.

Nous pouvons donc être l’humain le plus vigilant du monde sur ce point, tant que les objets s’accumulent dans notre foyer et dans notre vie en général, ils contribueront à une charge psychologique invisible et silencieuse, source de tourments du subconscient.

N’hésitez donc pas à aller aussi loin que vous le sentez nécessaire en termes d’épuration matérielle de votre environnement.

L’objectif ultime que j’aime souvent citer, car il fait partie intégrante de ma vie personnelle, est : tout doit tenir dans un sac à dos que vous pourriez emporter avec vous si vous souhaitiez partir avec.

À ce stade, votre esprit atteint la même légèreté que l’ensemble du vivant sur Terre, et vos pas, vos choix, ne sont plus aussi conditionnés qu’ils ne l’étaient par le passé.

Si vous parvenez à être le plus heureux des hommes ou la plus heureuse des femmes à vivre ainsi, considérez-vous comme un véritable homme ou une véritable femme... libre.

Qu’avez-vous ressenti avant, pendant, et après la création de votre environnement favorable ?

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.