Voir le Désir de Posséder

Revenir à plus de simplicité pour mieux apprécier

Humain, sais-tu encore apprécier ce que tu as ?

Tes petits malheurs en société ne sont rien comparés à la condition de vie de la majorité de l’Humanité. Oui, tu le sais, mais l’as-tu compris ? L’as-tu réalisé au point de savoir apprécier pleinement, à chaque instant, ce que tu as aujourd’hui et maintenant ?

Ne serais-tu pas toujours tourné vers ce que tu n’as pas ? Vers ce que tu désires acquérir et dont l’économie de marché se fera un malin plaisir de créer le désir jusqu’à l’assouvir ?

Crois-tu posséder ou es-tu possédé ?

Il n’y a aucun mal à posséder des objets qui viennent compléter notre confort et notre sécurité. Le problème survient dès lors que nombre de nos choix sont conditionnés par ce désir d’acquérir toujours plus au point de n’être plus capable de simplement apprécier tout ce qui est déjà là, et de distinguer les priorités qui devraient pourtant nous animer au quotidien.

Et cette rayure laissée par un inconnu sur ta voiture ? Est-ce que ta réaction vient montrer que tu possèdes une voiture ou qu’elle te possède plus que tu ne le penses ?

Si tu souhaites gouter au véritable sentiment de liberté, et voir clairement quelles doivent être tes priorités, il te faut réapprendre à apprécier les innombrables petites choses que tu as déjà et qui participent assurément bien plus à ton bien-être intérieur que ces futurs besoins extérieurs tant espérés.

La Gratitude est une alliée incontournable pour qui souhaite avancer avec clarté vers l’essentiel, et ne pas se perdre au travers de la multitude de futilités qui sont encouragées sur la voie.

Aide complémentaire au livre « ESPÈCE D’ABRUTIS ou le Réveil de l’Humanité » :

 

Comment apprendre à apprécier la simplicité et rester animé par un profond et authentique sentiment de Gratitude au fil des journées ?

La Conscience et la Présence cultivées au cours des étapes visant à Retrouver la Clarté seront de précieux alliés pour déjà réussir à voir les pensées ou les désirs qui nous poussent vers la recherche de futilités. Il est indispensable d’avoir suffisamment développé ces facultés.

 

L’écriture, qui est une de ces étapes, est directement accessible pour, au moins une fois, établir la liste de toutes ces petites choses qu’on tend à négliger et qui participent pourtant bien plus au véritable bien-être.

Exemples : Savourer un moment assis sur ce confortable fauteuil, la possibilité de lire, d’écrire, d’écouter de la musique, de regarder un bon film, de savourer un bon repas, de discuter avec un ami, de voir grandir ses enfants, de dormir sur un lit, d’avoir accès à de l’eau pure, de pouvoir se laver, d’avoir du temps libre, … tout, sans exception, mérite d’être invité dans cette écriture ou cet exercice d’appréciation.

Certains le font chaque jour pendant leurs derniers instants de conscience avant de s’endormir, la nuit venant aider à intégrer toujours plus profondément ce qui a été révélé. Cela reste ainsi toujours plus ancré au fil de nos journées.

Il est d’ailleurs conseillé de s’adonner à une telle pratique au moins 21 jours. Il est démontré par les sciences de la neuroplasticité du cerveau que cette durée est bien souvent celle nécessaire pour développer et acquérir une nouvelle faculté.

 

Quel est donc l’intérêt de pratiquer ce sentiment ?

Déjà, il s’agit d’un sentiment qui nous a été volé au cours de notre vie dans cette société. Nos sens et nos désirs sont tellement sollicités depuis que nous sommes nés que nous devenons des êtres continuellement insatisfaits, et qui cherchent constamment à l’extérieur d’eux-mêmes ce qui pourrait venir combler ce vide de satisfaction profonde, ce manque de qualité dans l’existence.

Alors certes, il est bon de toujours vouloir évoluer et d’aller de l’avant, mais ce que nous recherchons vraiment au plus profond de nous-mêmes a peu de chance d’être comblé avec les innombrables biens ou services proposés par la société de consommation. Ils ont pour principale vocation d’être volontairement éphémères ou rapidement obsolètes afin d’être consommés de nouveau.

Cultiver cette appréciation de ce qui nous est déjà donné, c’est Voir le Désir de Posséder toujours plus, et à quel point cela nous mène dans une course effrénée après des leurres qui n’auront aucune réelle utilité pour créer la vie que nous souhaitons mener. C’est inviter toujours plus de clarté envers ce qui est réellement important et essentiel à intégrer dans ses futurs projets de vie, qui seront travaillés dans les prochaines étapes.

 

Comme pour les étapes précédentes, c’est en étant capable de voir clairement ce qui vient corrompre notre Vraie Nature que nous devenons capables d’y remédier, et de se recentrer sur ce qui est clé, ici et maintenant, et pour longtemps.

C’est aussi, sur un plan plus matériel, une étape importante pour réussir à dépenser utilement son argent. Il est question de l’employer vers ce qui a un réel sens pour élaborer la vie rêvée à laquelle on souhaite accéder afin d’atteindre tout son potentiel d’épanouissement.

 

C’est une étape à ne pas négliger.

– Pour guider vos pas et votre réflexion sur ce thème, je vous invite à vous imprégner de cette vidéo qui a inspiré des millions d’internautes :

Gratitude, de Louie Schwartzberg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Envers quoi exprimez-vous de la gratitude aujourd’hui ?

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.