Oser !

Être soi-même en totalité

On a beau pratiquer assidument toutes les étapes précédentes, il demeure toujours de nombreuses forces opposées qui viennent réprimer tout ce que l’on peut être, tout ce que l’on peut vouloir dire, tout ce que l’on a imaginé, tout ce que l’on peut vouloir faire.

Ces forces contraires peuvent venir de l’intérieur et de notre propre esprit, ou bien de l’extérieur et du comportement venant des différentes relations qui font partie de notre environnement.

Cependant, notre nouvelle faculté développée, c’est la conscience de ce qui est train, dans cet instant, de se dérouler. Nous sommes désormais en mesure d’observer lorsque notre volonté est réprimée, ou lorsque nos idées et nos souhaits sont freinés. C’est dans cet instant qu’il nous faut employer une pièce maitresse qui a pu être retrouvée lors d’étapes passée : l’audace.

Voilà une qualité innée qui est donnée à tout humain, et ce, dès le moment où il est né.

C’est aussi malheureusement une qualité qui a sans cesse été réprimée au travers du parcours commun de chacun en société.

De la scolarité jusqu’à nos métiers, ce n’est pas l’expression de notre être tout entier qui a été autorisée, mais avant tout celle qui fut définie comme sérieuse, correcte, et raisonnée.

C’est ce qui, aujourd’hui, peut encore venir ralentir tout ce qui est pourtant entrepris.

Il convient donc désormais de ne plus se contenter de la simple observation de l’esprit et de son auto-répression en action, ni d’accepter la soumission à un moment où nous freinons notre pleine expression. Il faut à présent ... oser !

Oser être soi-même en entier, sans conciliation, sans compromis. Se laisser porter chaque jour par la pleine expression de ses qualités retrouvées, de tout ce que l’on est, et de ce que l’on fait.

Aide complémentaire au livre « ESPÈCE D’ABRUTIS ou le Réveil de l’Humanité » :

 

Une fois de plus, c’est la pratique personnelle qui viendra alimenter cette nouvelle faculté d’oser en totalité. C’est à cela que nous sommes fortement invités dans cette étape du livre et il convient de le respecter.

Oser être soi-même en totalité, c’est avant tout se respecter assez soi-même ainsi que l’expression de toutes ses qualités qui ont besoin d’être exprimées. C’est ainsi gouter à la véritable liberté.

Seule l’expérimentation permet de constater à quel point nous nous sentons bien lorsque nous ne laissons plus aucun frein venir empêcher ce que, dans l’instant, nous souhaitons réellement être, dire ou faire.

Il ne s’agit pas de « se lâcher » ni d’exprimer toute la frustration que nous avons cumulée depuis tant d’années vis-à-vis de situations ou de relations passées, mais juste de ressentir ce que nous souhaitons puis d’agir en conformité avec ce que nous avons envie d’être, de dire ou de faire. Il s’agit donc de ressentir à quel point nous atteignons un sentiment d’épanouissement lorsqu’on ne laisse plus rien interférer avec ce que l’on est.

Combien de fois vous êtes-vous imaginé, intérieurement et postérieurement à une situation donnée, en train de dire ce que vous auriez vraiment aimé dire, en train de faire ce qu’il vous semblait plus approprié de faire ?

Ce comportement est terminé, c’est du passé, il faut maintenant le dépasser. Il faut oser dans l’instant présent !

Il faut retrouver l’audace bienveillante dont nous disposions totalement étant enfant. Celle qui nous accompagnait chaque jour pour aller au-delà des limites imposées, pour découvrir ce que nous voulions vraiment découvrir, et donc pour simplement... vivre totalement.

Voilà le don inné qui doit être aujourd’hui restauré en laissant s’exprimer en totalité ce que nous avons découvert sur nous-mêmes, ce que nous avons imaginé, ce que nous souhaitons vivement réaliser dans cet instant donné.

En dépassant cette frontière que nous nous sommes imposée, on retrouve gout à la véritable liberté, car c’est au-delà que se trouve la capacité d’explorer notre véritable personnalité. C’est aussi au-delà que vous constaterez que ces limites n’étaient que psychologiques et que, fondamentalement, rien ne peut vous arrêter à part vous-mêmes.

La véritable liberté d’exprimer ce que l’on est au plus profond de soi permet d’étendre toujours plus loin les frontières du possible.

C’est sur ce terrain récupéré que vos rêves deviennent enfin accessibles, et que nait la motivation de vouloir toujours plus les suivre.

Il n’y a dès lors plus aucun frein présent sur le chemin.

 

 

Qu’avez-vous osé oser aujourd’hui ?

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.