Être son Propre Maître

Faire de chaque expérience son propre enseignement

De nombreuses expériences personnelles ont maintenant été éprouvées jusqu’ici.

Elles nous ont donné un angle de vue sur certaines vérités fondamentales de l’existence, mais elles ne sont pas LA seule et unique vérité.

Cependant, la Conscience et l’authentique questionnement se sont développés en nous au fil de ce courant d’expérimentations. Nous nous sommes de ce fait ouverts à d’innombrables autres possibilités d’appréhender l’existence, nous avons développé nos propres qualités, et nous commençons à entrapercevoir le potentiel d’une tout autre destinée qui nous tend les bras.

Cela souligne toute l’importance de conserver un esprit toujours aussi ouvert à l’expérimentation : la seule voie qui permet de tirer une conclusion et un nouvel enseignement.

Il est tout aussi important de bien confronter chacun de ces enseignements à la réalité. Ainsi, sa véracité peut être personnellement confirmée (ou non). C’est avec une telle méthode que l’on apprend à devenir son propre maitre. C’est dans cette façon d’aborder l’existence que se révèle ce qui a réellement de l’importance, ce qui doit être appris, compris, puis intégré dans sa vie.

Du fait de notre passé qui nous a poussés à toujours apprendre de quelqu’un sans vraiment avoir l’occasion de questionner la véracité de ce qui est enseigné, nous avons tendance à accepter ce qui nous est dit comme une vérité quant à la vie que nous devons mener.

Fort de toutes ces expériences, il est temps à présent d’affirmer que nous seuls sommes maitres de nos pensées et de leurs conséquences sur notre existence. C’est pourquoi notre responsabilité doit être examinée en premier dans toutes les circonstances auxquelles nous pouvons être confrontés. Il est important de ne plus se justifier ni de critiquer autrui pour ce qui nous arrive, mais bel et bien d’examiner en premier ce qui découle de notre responsabilité.

Aide complémentaire au livre « ESPÈCE D’ABRUTIS ou le Réveil de l’Humanité » :

 

Ici, la pratique est la suivante...

En cultivant la Conscience au cours des pas passés, en voyant la corruption que peuvent exercer nos propres pensées, nous sommes désormais en mesure de mieux cerner toute cause et son effet.

Si l’on entreprend l’examen honnête de ce lien de cause à effet, on s’aperçoit que, contrairement à ce qu’on croyait, personne d’autre que nous-mêmes n’est responsable de l’intention, de la pensée, et de l’action qui va découler de notre réaction.

Chacun est donc responsable de ses propres émotions. Tout le reste n’est qu’une illusion observée à travers les pensées de notre esprit.

Nous avons ainsi tendance à croire que ce sont des circonstances extérieures ou d’autres personnes qui sont responsables de certaines conséquences sur notre existence.

Lorsque l’on comprend et que l’on voit enfin pleinement le mécanisme de l’esprit grâce à une pleine conscience, on ne peut que voir que tout surgit d’abord en nous, et que c’est donc nous qui donnons ou non du pouvoir à cette pensée, cette émotion et cette vision de la situation, le tout jusqu’à une action qui surgira ou non. Personne d’autre que nous ne détient un tel pouvoir.

Devant un tel lien de cause à effet, on se met à comprendre que tout dans la vie demeure notre pleine responsabilité en premier : les réactions que nous avons ou pas, les choix que nous faisons ou pas, la vision que nous avons ou pas, les décisions que nous prenons ou pas..., tout cela commence par les intentions et pensées que nous laissons opérer ou pas.

Lorsqu’on parvient à ce stade d’observation de soi et de son esprit, on retrouve accès à toute sa responsabilité.

Nous ne vivons plus dans l’esprit trop courant, et appris, où l’on cède immédiatement la responsabilité de ce qui nous arrive à des circonstances extérieures ou à une autre personne. Nous sortons du cycle inconscient tant ancré dans l’esprit qui nous pousse à la facilité de juger autrui, de justifier notre incapacité, de se décharger au plus vite de la responsabilité vers une autre entité. Nous examinons enfin, et en premier, notre responsabilité.

Une fois ce cap passé, la vie prend une tout autre dimension insoupçonnée. Elle détient subitement d’innombrables possibilités de tout changer dans chaque situation donnée, puisque nous réalisons que tout est, et a toujours été, entre nos mains.

Nous comprenons enfin que nous sommes le seul et unique Maitre de notre destinée et de chacun des choix qui peuvent la composer.

Surgit alors un énorme sentiment de liberté. Tout nous appartient et est à portée de main, ici et maintenant. Rien ni personne ne peut s’interposer, car nous sommes véritablement aux commandes de tout ce que nous souhaitons voir accompli et réalisé dans notre vie.

Que ce soit en termes de relations, de création, comme de la direction que nous souhaitons donner à notre vie, c’est nous et nous seuls qui détenons la possibilité et la responsabilité de tout transformer.

 

Par extension de cette pleine responsabilité retrouvée, nous développons aussi la faculté d’accéder continuellement à nos propres enseignements.

Chaque situation, chaque confrontation, chaque obstacle présents sur la voie devient source d’un auto-enseignement qui contribue à toujours mieux observer le lien de cause à effet qui vient d’être généré, puis à dépasser les limites fictives que l’on s’était soi-même inconsciemment créées.

Nous devenons notre propre Maitre totalement capable de s’autogérer en toutes circonstances, d’apprendre à évoluer positivement et efficacement vers l’existence souhaitée.

Nous entrons dans un mouvement et cycle ascendants où tout, absolument tout ce qui survient dans l’existence, est accueilli comme une source d’enseignements qui aide à évoluer dans le bon sens souhaité, et à ajuster son cap vers une meilleure direction toujours plus favorable.

Il n’y a plus aucune place laissée à la fatalité et aux justifications de l’inaction ... Tout devient une opportunité d’apprendre et d’avancer.

Nous retrouvons la véritable capacité d’adaptation portée par tout le vivant et par toute l’Humanité qui l’avait juste égarée.

Plus rien ne peut venir freiner notre évolution et notre progression.

Comme dans la Nature, tout est sans cesse recyclé et transformé pour contribuer à l’expansion de la vie continuellement en action.

Tout devient un encouragement perpétuel et inconditionnel qui mérite d’être vécu pleinement.

 

Notez bien cependant...

Être son Propre Maitre ne signifie aucunement que vous n’avez plus rien à apprendre d’autres enseignants. Cela affirme seulement une capacité de discerner parmi ses pensées et d’agir à l’aide de sa propre Conscience et de ses propres expériences, pour élaborer à la fin son propre enseignement.

L’enseignement auprès d’un Maitre d’une certaine discipline reste donc toujours utile et pertinent, mais il est là aussi abordé désormais comme une nouvelle expérience à laquelle il faut s’ouvrir et s’essayer totalement, juste le temps de l’enseignement. Être son Propre Maitre signifie essentiellement qu’à la fin de toute expérience vécue découlera toujours votre propre et unique enseignement personnel basé sur ce qui a résonné comme profondément « Vrai » en vous. Ainsi, chacun accède alors à un enseignement sur-mesure et adapté à sa propre vision, qu’il appliquera à lui-même afin de le mettre à l’épreuve de la vie de tous les jours, et pour ainsi être en mesure de confirmer ou non sa véracité.

 

 

Quelle croyance erronée auriez-vous conservée à ce jour si vous n’aviez pas été votre propre Maitre ?

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.