Le Pas de la Nature

Redécouvrir tous ses effets et ses bienfaits

L’invitation est lancée.

Ici, même la science et les médecines avancées ont démontré tous les bienfaits engendrés sur l’Homme lorsque celui-ci entre en contact avec la Nature.

Son pouvoir est antioxydant par le transfert et l’absorption des électrons libres de la Terre vers le corps, sans oublier l’effet positif provoqué sur nombre de maux de l’Humanité comme la réduction des inflammations, des insomnies, du stress, et de la douleur. Ce pouvoir reconnu scientifiquement (mais méconnu par la majorité) va aussi jusqu’à fluidifier le sang et améliorer le rythme cardiaque ainsi que la réponse du système immunitaire, ... en attendant de certainement continuer à découvrir d’autres bienfaits.

Que peut-il alors se passer lorsqu’on se déconnecte du contact de la Nature la majeure partie du temps de nos journées ? Ne serait-ce pas l’opposé qui se produit en termes de santé ?

Par exemple, nous sommes désormais constamment habillés. Notre peau, le principal organe pourtant prévu pour synthétiser la vitale Vitamine D, est donc dénuée de cette possibilité. Il est démontré que l’Humanité est par conséquent en carence quasi permanente de cette vitamine essentielle. Plusieurs centaines d’études épidémiologiques ont prouvé que son absence est liée à toutes les principales maladies que vous pouvez nommer.

Nous sommes aussi constamment chaussés, ce qui empêche l’échange d’électrons libres avec la Terre, et ce qui empêche l’expression sur notre santé de ce pouvoir naturellement antioxydant.

Pour accéder à cet état supérieur de vitalité synonyme aussi de clarté, il convient de retrouver le contact avec les éléments bienveillants qui ne font pourtant que nous entourer.

Aide complémentaire au livre « ESPÈCE D’ABRUTIS ou le Réveil de l’Humanité » :

 

Après l’exploration factuelle des aberrations de notre mode de vie en société ainsi que des bienfaits prouvés sur la santé du contact direct avec la Nature, le livre invite à expérimenter personnellement les différents moyens de se ressourcer.

Cela ne demande aucun moyen financier.

Que ce soit dans une forêt, un pré, une plage ou n’importe quel endroit naturel où le contact avec le sol ou l’eau est accessible, c’est là que se situe votre nouveau terrain de jeu. C’est en ce lieu qu’il convient de se déchausser, de se dévêtir suffisamment selon les règles autorisées, afin de permettre au corps et à la peau d’entrer en contact avec le sol, avec l’eau et/ou avec le soleil.

Honnêtement, en y réfléchissant, pensez-vous réellement avoir besoin d’une preuve quant aux bienfaits ?

Vous souvenez-vous étant enfant à quel point vous préfériez vivre dans ce contact direct avec les éléments plutôt que de porter des chaussures ou des vêtements ? Notre mère croyait bien faire en s’efforçant de nous éviter ce contact, de peur que nous soyons blessés au pied par le sol ou que notre peau soit brulée par le soleil... mais elle a en fait participé à l’oubli de ce besoin naturel chaque fois que cette liberté était supprimée. Elle était mue par de bonnes intentions, mais, tout comme nous, elle était surtout conditionnée par les publicités à la télévision qui ont habilement développé une peur de notre environnement naturel, et des rayons du soleil en particulier afin de mieux commercialiser les crèmes solaires sans égard pour leur toxicité.

 

Ici donc, pour ce pas, rien de plus simple. Déchaussez-vous complètement dès que vous le pouvez et allez fouler pieds nus la terre, les herbes, le sable, ...

Allez marcher tranquillement nu-pieds dans une forêt. Dépassez la conformité imposée en la matière ainsi que les éventuels regards qui pourront se poser sur vos pieds dénudés plutôt que chaussés.

Vous constaterez, à mesure que vous le pratiquez, que c’est une sensation bien agréable enfin retrouvée.

Il est fort probable que, par la suite, dès que vous vous retrouvez sur un lieu approprié, la première pensée qui surgira dans votre esprit sera l’envie spontanée de vous déchausser et de marcher ainsi librement.

 

Dès lors que le climat le permet, n’hésitez pas non plus à retirer ce T-shirt le plus souvent que vous le pouvez. Suivez votre intuition quant au contact du soleil sur votre peau. Vous savez instinctivement, comme toutes les autres espèces vivantes vous entourant, quand il est approprié de s’exposer au soleil, et quand l’ombre est plus appropriée, selon l’intensité du rayonnement de la journée.

 

N’hésitez pas à provoquer volontairement un moment d’isolement, loin de tout et de tous, au beau milieu de cet environnement ressourçant.

Saisissez toutes les opportunités d’entrer en contact avec les éléments. La terre, le végétal, l’eau, le soleil sont de précieux alliés pour se ressourcer et pour accéder quasi instantanément à une vaste clarté.

 

Pour les moments où se déplacer dans ces lieux est plus compliqué, autorisez-vous alors un moment identique d’isolement chez vous.

Allez si possible jusqu’à créer un lieu spécial où vous vous sentez particulièrement bien. Créez-le et aménagez-le selon ce qui vous inspire la tranquillité. Accompagnez-le de préférence soit de silence, soit de musiques tranquilles et inspirantes.

 

Mais avant tout, expérimentez personnellement avant de juger de l’utilité !

 

 

– Regardez cette vidéo « Les Pieds sur Terre » que nous avons sous-titrée en français pour aider chacun à retrouver le bon sens enseigné ici.

– Découvrir une pratique japonaise similaire peu connue en France : le Shinrin-Yoku (littéralement : bain de forêt).

– Voir le documentaire « Grounded », disponible uniquement en anglais malheureusement, mais qui illustre parfaitement la redécouverte de tels bienfaits.

 

 

Quel coin de Nature a votre préférence ? Qu’avez-vous découvert à son contact ?

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.