Une autre Voie...

Je suis tout comme toi, Humain. Ni plus, ni moins.

Un enfant né au beau milieu de cette société, qui a suivi le principal chemin proposé.

Tout d’abord une scolarité axée sur l’apprentissage du langage, de la lecture, de l’écriture, le tout entouré de nombreux autres enfants naturellement heureux et joyeux.

Puis tout s’est accéléré et intensifié. La compétition et la notation se sont invitées dans l’éducation, et ce, durant de nombreuses années à devoir réciter ses leçons sans jamais être invité à questionner ce qui est affirmé.

Tout y était dédié à l’élaboration de l’unique vie proposée pour se préparer à trouver un métier dans cette société.

J’ai appris à vivre, bon gré mal gré, pour m’adapter et m’intégrer. J’ai accédé, après deux décennies de vie, à un métier rémunéré qui m’a permis d’avoir à peu près tout ce que tout le monde avait. Un appartement, une voiture, une famille, une maison, bref, tout ce qui permet en théorie de s’épanouir. D’année en année, j’ai découvert la productivité, le stress, la routine. Nombreux sont les êtres aimés autour de moi qui ont été emportés par le même courant sur lequel on peut voir les années défiler. Comme beaucoup, j’ai commencé à questionner la vie que je menais et surtout celle de mes ainés, devenus retraités, que je voyais exister sans la réelle joie ni le bonheur qui était pourtant promis sur cette voie.

J’ai été confronté aux principaux maux modernes de la société. J’ai vu des proches être emportés par d’étranges maladies ou encore se suicider. J’ai vu ma mère décéder du cancer, connu aussi ensuite par mon père.

Petit à petit, j’en suis venu moi aussi à sombrer dans une vie routinière où, malgré le bonheur offert par mes enfants et leur mère, j’ai connu un certain mal-être qui m’a mené jusqu’au divorce devenu si commun. J’aurais pu continuer ainsi et essayer d’avancer dans l’unique direction proposée : la recherche d’un bonheur promis à travers l’économie, un métier, un logement, et l’argent pour consommer tout ce qui me fait envie.

Et pourtant, ce n’est pas ce qui s’est produit...

J’ai décidé de tout arrêter. J’ai profondément désiré prendre du recul et m’octroyer le temps de regarder ma vie et mon reflet. Il m’a semblé vital de faire ce qu’il fallait pour ralentir et respirer. Aller à contre-courant, ne serait-ce qu’un instant.

Il s’agit rétrospectivement de la meilleure décision que j’ai jamais prise.

À partir de cet instant, tout a pris un tout autre tournant. J’ai fait, sans en être alors conscient, le tout premier pas qui a éclairé une nouvelle voie.

Il m’aura fallu de nombreuses années, mais j’y ai trouvé une bien différente réalité.

Je me suis mis à uniquement écouter ce qui résonnait en moi sans que je ne sois parvenu, dans un premier temps, à l’exprimer clairement. Je me suis mis cependant à pleinement expérimenter la vie. J’ai souhaité faire table rase de tout ce que j’avais appris jusqu’ici.

Je me suis lancé dans une aventure grandeur Nature à explorer qui je suis et ce qui vit réellement en moi à chaque instant. J’ai osé prendre les potentiels risques associés et ce que j’ai découvert au cours de ce voyage intérieur, c’est le potentiel dont je disposais, mais qui n’avait jamais été révélé à travers l’unique parcours proposé dans cette société.

C’est bel et bien à un tel voyage, vers un total épanouissement, auquel je souhaite vous inviter aujourd’hui, car demeurent assurément en lui les clés vers une tout autre vie bien plus alignée avec tout ce dont vous avez toujours rêvé.                   

C. C. Atman

© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.