Please reload

Articles Récents

Migraines : Gingembre Vs Médicament.

26/02/2017

 

Les études comparatives entre médecine naturelle et médecine conventionnelle manquent cruellement. La raison en est simple : elles demandent des financements.

 

L’exemple de la migraine, ce mal devenu si courant, mérite d’être mis en avant.
Lorsque l’on sait qu’une enquête de l’Organisation Mondiale de la Santé datant de 2011 signalait que 50 à 75 % de la population mondiale est victime de migraines chaque année, il devient aisé de comprendre qu’il s’agit là d’un marché colossal. Les revenus liés aux médicaments contre la migraine se comptent en milliards d’euros chaque année. Ceux-ci devraient atteindre près de 4 milliards de dollars d’ici 2023.

 

Lorsqu’une étude vise à identifier un remède naturel peu coûteux et qu’elle cherche des financements, cela devient alors un véritable parcours du combattant. Quel laboratoire pharmaceutique voudrait prendre le risque d’affecter un tel marché ? (qui plus est pour identifier un remède bon marché)

 

Et pourtant, certaines équipes scientifiques parviennent à mener ce type d’études et elles méritent notre attention.

C’est le cas de l’étude comparative entre les effets du gingembre et du Sumatriptan, un médicament utilisé mondialement qui existe sous différents noms commerciaux (Imitrex, Treximet, Imigran,…).

 

Cette étude date de 2014, mais… qui en a entendu parler ?

 

Il y est pourtant présenté en conclusion que l’absorption d’un huitième de cuillère à thé de gingembre en poudre était tout aussi efficace contre la migraine que la dose normale de ce médicament.

Notons également que le résultat positif se produit dans le même intervalle de temps que la version médicamenteuse, et sur toute forme d’intensité de migraine.

En fait, cette très faible dose de gingembre a même remporté sensiblement le bras de fer : 86 % des sujets traités médicalement ont signalé la disparition de leur migraine, contre 88 % pour la version naturelle.

Cerise sur le gâteau : le gingembre n’a occasionné que peu d’effets secondaires durant l’étude, ce qui ne fut pas le cas du Sumatriptan (vertiges, effet sédatif, brûlures d’estomac,…). 20 % des sujets se sont plaints d’effets secondaires après la prise du médicament, contre 4 % pour la prise du gingembre. Ajoutons un peu de crème sur la cerise qui est déjà sur le gâteau : un huitième de cuillère à thé de gingembre en poudre coûte 3000 fois moins cher que son concurrent.

 

Enfin, il est bon de signaler également que le gingembre n’a pas généré jusqu’ici d’études de cas médicaux signalant des patients atteints d’une crise cardiaque, parfois fatale, suite à son ingestion, contrairement au Sumatriptan dont la réputation ne peut pas en dire autant.

 

Même si de telles études viennent nous éclairer pour reconsidérer nos choix face à certains maux communs, il convient de rappeler que la meilleure médecine reste celle qui adresse les causes, plus que les symptômes.
Qualité de l’alimentation, stress, fatigue, tabac, alcool, manque d’activité physique,… figurent parmi les causes les plus courantes de migraines auxquelles il est souvent nécessaire de remédier en premier.

 

 

ATMAN

 

Sources :

- https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23657930
- http://www.who.int/mental_health/management/atlas_headache_disorders/en/
- https://www.globaldata.com/store/report/gdhc106pidr--pharmapoint/

 

Notez également qu'il existe d'autres études mettant l'accent sur l'efficacité de remèdes naturels face aux migraines. Citons par exemple l'huile essentielle de lavande qui revient très souvent. Informez-vous.
Ah, et, une autre conclusion qui revient souvent pour éviter les migraines : ne pas ingérer d'aliments contenant de l'aspartame. Vous voilà informés. À vous de jouer.


Bonus : Puisque je suis lancé, et puisque vous êtes toujours en train de lire jusqu'ici (bravo), je vais partager avec vous mon remède miracle : une bonne cuillère à café de gros sel dans un grand verre d'eau gazeuse. Le tout bien mélangé et dilué, puis hop, dans le gosier.
Testé et approuvé maintes fois par ceux et celles qui me l'ont demandé.
La confirmation est même venue de la bouche d'un médecin que j'ai rencontré un jour alors qu'il était dans son cabinet avec tous les stores baissés tellement sa migraine était forte. Cela faisait des heures que cette femme luttait contre sa migraine sans succès.

Son ouverture d'esprit envers ma proposition (la douleur intense aussi, sûrement...) l'a menée à envoyer un assistant courir acheter du gros sel et de l'eau pétillante...
Je crois que je me souviendrais toujours du basculement de sa compréhension et de sa conviction en constatant l'effet radical (en 15-30 min ou même moins très souvent) qu'elle n'a pu que valider.

Comme quoi, il y a de l'espoir d'écoute même dans le secteur médical. Il faut juste aider par l'exemple.

 

La Nature est, et à toujours été là pour aider à nous soigner. Nous devons réapprendre à l'employer.

Please reload

Suivez la Communauté...
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • YouTube Social  Icon
© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.