Please reload

Articles Récents

Autre peuple, même message.

22/02/2017

Dans l’article récent intitulé « Un peuple nomade au secours de l’Humanité », je faisais référence au peuple Penan de Bornéo qui démontre encore aujourd’hui toutes les qualités originelles portées par l’humain, ainsi que tout le potentiel de la vie humaine en communauté.

 

On y découvrait que ce peuple n’a pas de mot pour dire « merci » dans son langage, car leur mode de vie n’en exige pas l’usage. La notion de partage coule de source pour ces nomades ou sédentaires.

 

Cela soulignait à quel point le partage est naturel lorsque l’humain se retrouve dans des conditions de vie naturelles.
Cela démontre également que l’humain est comme toutes les autres espèces vivantes, ni plus ni moins : fondamentalement bon et capable de vivre en harmonie avec son environnement.

 

Seul l’éloignement de son milieu naturel a eu pour conséquence de créer cette volonté de vivre avant tout pour sa propre satisfaction personnelle.

 

Comme on peut le découvrir dans la courte vidéo ci-dessous, le peuple aborigène véhicule une humanité et un langage similaires malgré l’espace et le temps qui séparent leurs origines de celles des Penan. Coïncidence ?
Les esprits étroits diront que oui. Ceux qui se questionnent y verront un enseignement.

 

Il est bon pour l’humain d’aujourd’hui, plus que jamais, d’écouter ce qu’ont à dire ces hommes, ces femmes, ces enfants qui peuvent nous sembler vivre comme des sauvages. Ils ont beaucoup à nous apprendre pour nous ramener à plus d’humanité et, par conséquent, pour changer notre destinée.

 

 

Très Humainement,

 

Atman

Please reload

Suivez la Communauté...
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • YouTube Social  Icon
© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.