Please reload

Articles Récents

Deux explorations du Bonheur, et les mêmes conclusions : coïncidence ?

20/02/2017

Il est toujours particulièrement intéressant pour un auteur-explorateur du Bonheur d'écouter parler un autre auteur-explorateur s'exprimant sur ce même sujet. Ce qui devient encore plus passionnant, c'est d'écouter ses conclusions, surtout si elles proviennent d'une même quête visant à renouer avec le plus haut état de bonheur qui puisse être vécu par un être humain dans le monde actuel.

 

Je découvre donc (avec bonheur) cette vidéo de cet autre auteur qui m’était inconnu jusqu’ici, et qui a véhiculé sur un plateau de télé un message symbiotique avec le contenu de mon propre ouvrage. Frédéric Lenoir est lui aussi, à n’en pas douter, un explorateur qui a cherché par lui-même et en profondeur les origines, les causes, les conséquences de ce que nous visons tous fondamentalement : le bonheur.

Tout cela rejoint merveilleusement l’avant-propos de « Espèce d’Abrutis ou le Réveil de l’Humanité » où j’y affirme qu’une exploration honnête et sincère de notre monde intérieur, au niveau individuel et mutuel, mène irrémédiablement à un point de vue qui devient alors soudainement… très universel.

 

Son interview est donc une autre et belle démonstration que n’importe quel humain qui décide de se lancer dans l’exploration des racines du bonheur (ou du malheur), du bien-être (ou du mal-être), y trouvera assurément toutes les réponses pour marcher vers plus de conscience, vers un plein accomplissement, et vers une meilleure santé et qualité de vie. Cette dernière s’en trouvera ensuite profondément transformée sur tous les plans.

Il suffit de véritablement s’interroger, d’observer le monde et la nature qui nous entourent, pour y (re)trouver immanquablement les origines de tous les enseignements humains ; les mêmes qui ont été prodigués depuis des millénaires pour épargner l'homme de ses excès, et pour orienter l’humanité vers un plus haut état de bonheur.
Lorsque nous multiplions les observations de notre univers intérieur et extérieur, nous y trouvons les causes et les conséquences de tout ce qui crée ou réduit la paix en soi, la joie de vivre, l’équilibre et l'harmonie que nous visons tous…
C’est uniquement ainsi que chaque humain peut accéder par lui-même à ces enseignements libérateurs qui le guideront alors efficacement vers le meilleur potentiel humain. C'est là qu'il y trouvera un authentique épanouissement.

 

Citons ici quelques-uns des nombreux éléments communs et symbiotiques relevés dans cette interview :

 

  • Chacun doit découvrir qui il est, et pourquoi il est fait.

  • Chacun doit chercher au-delà de tous les conditionnements d’éducation, sociaux et culturels qu’il a reçus.

  • Le bonheur, c’est de réaliser sa nature profonde.

  • La Nature nous l’enseigne chaque jour : tout organisme vivant persévère, fait un effort pour grandir, pour s’accroître, et pour réaliser sa nature profonde.

  • L’accomplissement de soi est une racine du bonheur.

  • L’être le plus heureux qui soit, c’est l’enfant. C’est après qu’il perd cette fluidité.

  • Le problème de l’adulte quand il grandit, c’est de vouloir contrôler. Cela vient en grande partie de son besoin de sécurité, et de la peur de perdre ce qu’il a acquis personnellement, socialement ou professionnellement.

  • Les clés du bonheur passent par : ne pas chercher à contrôler la vie (car c'est une mission impossible).

  • Le lâcher-prise et la confiance sont indispensables.

  • Chacun doit écouter ce vers quoi la vie le réoriente lorsque des difficultés se présentent.

  • Chacun doit apprendre à apprécier la qualité plus que la quantité.

  • La recherche d’équilibre et d’harmonie est au centre de l’accomplissement.

  • Pas de bonheur possible sans aimer donner. Donner et Recevoir est une loi de la nature humaine (personnellement, je la développe dans le livre comme étant une loi de la Nature tout court).

  • L’être humain a besoin de sens. C’est ce qui le guide vers une spiritualité universelle qui unit.

  • Il a besoin de trouver des réponses à ses questions. Cette recherche, cette quête de sens, est ce qu’il y a de plus universel chez l’humain.

  • La spiritualité, c’est passer de l’ignorance à la connaissance, et de la peur à l’amour. Ce n’est pas une appartenance à une religion fermée et dogmatique.

  • La religion doit retourner vers ses fondements spirituels, vers ses sources originelles (personnellement, je développe le point que toute religion est née en premier lieu de l’observation de la Nature et de l’Univers qui nous entourent, d’où le besoin de s’en approcher à nouveau pour voir plus clair, et retourner vers une spiritualité contemporaine plus saine et fédératrice).

  • Importance de l’attention, de la présence, et de s’éloigner du mental, de l’esprit.

  • Apprendre à savourer l’instant présent. Être en contact avec la qualité décuple le plaisir et le bonheur.

  • Il y a dans tous ces domaines une concordance directe avec les résultats de la recherche scientifique sur le cerveau et les effets de la présence sur le bonheur.

 

Je n’ai pas lu le livre de Frédéric Lenoir, mais en 15 minutes à l’écouter, je n’ai aucun doute que nous vivons, écrivons, partageons, et parlons d’une même voix, qui invite vers la même voie.

Ce fut donc un grand plaisir pour moi de découvrir l'interview de cet auteur. Vous pouvez la visionner à votre tour ci-dessous.

 

 

 

Pour découvrir également le contenu symbiotique écrit par l’explorateur passionné que je suis, vous pouvez vous rendre sur la page « LE LIVRE » de ce site.

 

Puisse ces livres répondre à votre propre recherche d’un plein accomplissement.

 

Très Humainement,

 

ATMAN

Please reload

Suivez la Communauté...
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • YouTube Social  Icon
© C.C. Atman | Voie Nature - Tous droits réservés.